Toute l'actualité de WordPress Mu

Jeudi 4 juin 2009 -

Nouvelles du front

Quelques informations critiques ont filtré ces derniers jours en provenance des développeurs de WordPress. Sans s’étaler sur une analyse en profondeur, voici un résumé rapide de ce que l’on a appris…

WordPress et WordPress MU ne feront « bientôt » plus qu’un

wp-wpmu-merging

Cette annonce – assez logique vu combien le code de WPMU est désormais proche de celui de WP – a été faite par Matt (fondateur du projet) lors du récent WordCamp San Francisco, durant son habituel « State of the Word ». Après quelques jours de doute parmi les blogueurs qui n’étaient pas à l’évènement (cf. les updates chez Ozh), Matt a confirmé ce fait avec un simple commentaire, et Donncha (principal développeur de WPMU) a confirmé également de son côté.

Les détails sur la version de WP qui supportera le multi-blog, et sur la manière dont ce sera concrètement mis en place, n’ont pas encore été donnés (d’où le « bientôt » du titre entre guillemets) :

  • pour la version, Matt aurait dit (j’insiste sur le conditionnel) de « faire attention à la version 3.0″… ;
  • pour la manière, on suppose que l’utilisateur pourra choisir, lors de l’installation, entre une installation solo ou une installation multiple ; ou, plus simplement, une option permettrait à tout moment de « déclencher » la version multiblogs.

En tout cas, l’annonce est faite, tout le reste n’est que spéculation à l’heure actuelle. Affaire à suivre, donc.

WordPress 2.8 sortira la semaine prochaine

C’est tout chaud de ce soir : suite à la réunion hebdomadaire des développeurs sur IRC, Ryan Boren (développeur principal de WordPress) a annoncé plusieurs décisions (blogpost) concernant les versions à venir de WordPress:

  • Sauf problème majeur, WordPress 2.8 devrait sortirai mercredi prochain, le 10 juin. Pour ce faire, les bugs toujours non-résolus seront repoussés à une prochaine version, pour peu qu’ils soient non-bloquants ;
  • Plus technique : la prochaine version majeure de WordPress, WP 2.9, requerra MySQL en version 4.1.2 au minimum. Dans cette optique, des tests seront ajoutés à l’outil de mise à jour automatique pour s’assurer que seuls les utilisateurs disposant de cette version de MySQL pourront récupérer la 2.9, les autres recevant un message leur suggérant de contacter leur hébergeur à ce propos.
  • De la même manière, l’outil de mise à jour automatique de WordPress 2.9 se verra ajouter des tests pour afficher un message aux utilisateurs encore sous PHP 4, leur recommandant de passer à PHP 5 (sans pour autant l’imposer). Ce message contiendra un lien vers une page du Codex où seront expliqué les procédures idoines pour un maximum d’hébergeurs. Ce travail est fait dans l’attente, je cite (et traduis), « du jour béni où nous pourrons rendre PHP 5 obligatoire » (sous-entendu, sans léser une majorité d’utilisateurs).

Quelques points à noter concernant les sauts de versions :

  • A l’heure actuelle, WordPress 2.7 (et donc 2.8) requiert au minimum PHP 4.3 et MySQL 4.0, respectivement sortis il y 7 ans et 6 ans ;
  • La version de MySQL qui sera requise pour faire tourner WordPress 2.9, la 4.1.2, est quant à elle sortie il y 5 ans presque jour pour jour. On peut donc estimer que ce changement de version n’est pas déraisonnable ;
  • La version de PHP qui pourrait un jour être requise pour faire tourner WordPress, la 5.0, date elle aussi d’il y a 5 ans presque jour pour jour. Le problème ici est que les hébergeurs sont encore trop réticents à mettre à jour ce composant majeur de la plupart des sites qu’ils hébergent…

Voilà. Un avenir radieux se présage donc :)

En addendum, je voudrais en profiter pour partager (et traduire) un petit bout de texte à propos des travaux sur WordPress 2.8, que j’avais initiallement envoyé aux listes wp-hackers et wp-testers.

Parmi toutes les versions majeures de WordPress recensée sur l’outil Trac, la 2.8 est celle qui a vu les plus de tickets ouverts (plus de 800), et surtout celle qui a vu le plus grand nombre de tickets fermés, donc de bugs résolus ou d’améliorations validées : 766 au moment où j’écris ces lignes.

D’habitudes, chaque version majeure termine sa période de développement avec une douzaine (voire une centaine) de tickets non-résolus, qui sont transmis à la version suivante, donc remis à plusieurs mois plus tard.

Mais pour la version 2.8, le nombre de tickets toujours ouverts à une semaine de la sortie a atteind un niveau inhabituellement bas : avec plus de 760 tickets fermés, la v2.8 dépasse déjà la v2.5 (750 tickets fermés) et la v2.7 (668 tickets fermés).

C’est d’autant plus notable que les version 2.5 et 2.7 ont vu de très importantes modifications internes (rappelez-vous les deux changement d’interface de l’année 2008), là où la version 2.8 n’apporte pas grand-chose côté interface, si ce n’est une révision de la page de gestion des widgets.

C’est tout d’abord dû aux quelques remises à plus tard de la date de sortie (rappelons que la date initiale était fin mars, puis en avril, puis…), ce qui a permis d’avoir plus de temps pour résoudre plus de tickets, mais c’est également dû au travail incessant de quelques fervents développeurs tiers dévoués à l’amélioration du projet, parmi lesquels on notera le travail du français (?) Denis de Bernardy, qui s’est dévoué à 100% à WordPress depuis la Chasse aux bugs (Has-Patch-Marathon) lancée à la mi-avril – à l’époque, 2.8 avait encore 500 tickets ouverts… Merci à eux pour leurs efforts, et vive l’open-source pour permettre de telles collaborations !

Mon avis est qu’en voyant la productivité de certains développeurs comme Denis, les core-devs de WordPress ont décidé d’en profiter pour nettoyer une bonne fois pour toute les bugs d’une version majeure, et surtout de limiter le passage de flambeau à la version suivante. Au final, la 2.8 sera sans doute l’une des version les plus propres de ces dernières années, et les versions suivantes profiteront certainement de ces fondations saines.

Par ailleurs, sachant que les core-devs comptent 1) intégrer WPMU à WP, et 2) préparer le passage éventuel à PHP5, cette volonté d’assainissement n’est que pure logique à moyen terme. Tout le monde y gagne.

Remercions donc dors et déjà tous les développeurs qui ont activement participer à faire de WordPress un outil toujours mieux conçus, et toujours plus à même de répondre aux attentes de ses utilisateurs, que ce soient les utilisateurs lambda comme les développeurs d’extensions et les créateurs de thème.

Rendez-vous mercredi prochain pour la sortie officielle – n’hésitez pas à croiser les doigts ! :)

De notre côté, la traduction est déjà prête…

Mercredi 22 avril 2009 -

Sortie de WordPress Mu 2.7.1 en français

WordPress Mu, la déclinaison multi-blogs de WordPress (utilisé par exemple sur WordPress.com) vient de passer en version 2.7.1. Comme le souligne Donncha, cette nouvelle version a mis du temps à aboutir, mais ça en valait la peine !

Cette version corrige un important bug de sécurité dans le mécanisme d’importation des données de WordPress (ce dernier permettait l’exécution de code PHP tiers), il est donc important de mettre à jour WordPress Mu vers cette version.

Les autres nouveautés et changements sont:

  • Les extensions installées dans le dossier « plugins » peuvent désormais être activées ou désactivées en un clic sur l’ensemble des blogs. Ainsi, nous disposons d’un excellent moyen d’utiliser les extensions incompatibles avec le chemin « mu-plugins ». Ce dernier reste toutefois très pratique pour les extensions indispensables à votre plateforme ne nécessitant pas de gérer l’activation et la désactivation.
  • La barre « admin » déroulante apparue dans WordPress Mu 2.7 a disparu. Pour la retrouver, il vous faudra utiliser une extension « WordPress Admin Bar« .
  • Ajout d’une page « Mes blogs » listant les blogs de l’utilisateur, il y a possibilité de paramétrer chaque blog. Cette fonctionnalité est vide pour le moment, mais elle peut être étendue via des extensions. Par exemple, choisir le nom affiché indépendamment sur chaque blog…
  • L’administrateur peut choisir un blog qui sera utilisé comme tableau de bord global pour les personnes n’ayant pas de blogs. Ainsi, les utilisateurs ne sont plus automatiquement ajoutés au blog principal, mais au blog spécifié. Le rôle des nouveaux utilisateurs peut également être personnalisé, mais s’il le rôle choisi n’est pas celui « Abonné », l’utilisateur ne sera pas redirigé sur ce tableau de bord global.

Les extensions globales de WPmu, ca vous change la vie !

Les extensions globales de WPmu, ca vous change la vie !

Voilà les grandes modifications, il y a également des petites corrections incluant des erreurs lors de la mise à jour des blogs, WPmu ignore désormais le quota d’espace disque lors de l’importation d’un contenu depuis un système différent et bien d’autres bugs. Surveillez la timeline à l’avenir pour suivre les modifications.

Si vous utilisez WordPress Mu 2.7, vous pouvez mettre à jour depuis votre tableau de bord (même processus que la mise à jour de WordPress), cependant n’oubliez pas de faire une sauvegarde complète de vos fichiers et votre base de données.

De même, l’administrateur du site peut également mettre à jour en un clic les extensions installées depuis WordPress.org.

La version française est disponible depuis hier soir, elle corrige de nombreuses erreurs de traduction et est synchronisée avec la traduction de WordPress MU 2.7.1 US.

Vendredi 16 janvier 2009 -

Sortie du livre « Le Campus WordPress »

Nous vous en avions parlé dans notre article de fin d’année, et c’est désormais une réalité : le livre « Le Campus WordPress », édité par Pearson Education France, est officiellement mis en vente dans toutes les bonnes librairies ce vendredi. Sans être un projet direct de WordPress-Francophone, deux de ses auteurs en font partie : Amaury Balmer et Xavier Borderie, qui ont rejoint Francis « fran6art » Chouquet pour la rédaction.

Le Campus WordPress

Le Campus WordPress

Son sous-titre tente de résumer nos objectifs pour ce livre : « Toutes les clés pour créer, maintenir et faire évoluer votre blog ». Ce sont en effet les 3 grandes lignes : créer un blog WordPress (installation), maintenir (écrire, mettre à jour, choisir son thème et ses extensions) et faire évoluer (créer ses propres thèmes et extensions). De fait, ces 480 pages trouveront lecteur autant auprès des grands débutants (le chapitre 3, « Le quotidien du blogueur », est assez fourni) comme les designers (3 chapitres) et les développeurs purs (4 chapitres parfois bien denses). Même les utilisateurs de WordPress MU en auront pour leur argent, avec plus de 3 chapitres sur les différents aspects de la gestion d’une ferme de blog.

Voici le sommaire intégral :

  1. Introduction
  2. Installation de WordPress
  3. Le quotidien du blogueur
  4. Choisir le thème et les extensions pour son blog
  5. Comprendre le fonctionnement d’un thème WordPress
  6. Créer son propre thème WordPress
  7. Mise en forme du blog
  8. Philosophie des extensions WordPress
  9. Déconstruction de l’extension Hello Dolly
  10. Les API de WordPress
  11. Construction d’une extension évoluée
  12. WordPress MU
  13. WordPress MU en pratique
  14. Spécificités du développement sous WordPress MU
  15. BuddyPress – la face sociale de WordPress MU
  16. bbPress – le forum pensé « WordPress »
  17. (annexe) Participer à l’amélioration de WordPress

Vous pouvez acheter le livre dans toutes les bonnes librairies, ou le commander en ligne…

Pour la petite histoire de ce livre, vue par votre serviteur (Xavier), rendez-vous sur mon blog. Francis y va également de son article d’annonce.

Ce livre, c’est le résultat de nombreuses heures de travail, et presque une année de conception et de décisions fatidiques, donc quelques mois de rédaction pure. Après coup, on aurait certainement pu améliorer tout notre processus en préparant mieux notre travail, mais vu que nous devions écrire un livre sur une version en cours de développement (d’où lecture quotidienne du bugtracker de WP, par exemple), je pense que nous nous en sommes très bien sortis.

Un grand merci, donc, à notre éditrice Patricia Moncorgé pour avoir chapeauté ce projet depuis le début en supportant les hauts et le bas de nos conditions d’écriture, ainsi qu’à Amandine Sueur du service éditorial de Pearson pour avoir fait un énorme travail de vérification, et enfin notre correctrice Béatrice Hoareau d’être passée derrière nous…

Saluons au passage Stephanie Booth, qui nous a vraiment bien aidés en officiant comme relectrice et bonne conseillère sur l’ensemble du projet ; et un salut à François Houste, qui avait écrit une introduction spécialement pour le projet initial de traduction passé à la trappe, introduction qui devrait être publiée est en ligne sur son site :)

Samedi 25 octobre 2008 -

Sortie de WordPress Mu 2.6.3 et de son pack français

WordPress Mu suit les évolutions de WordPress, cette version 2.6.3 n’est donc pas une réelle surprise.

Elle apporte tout de même quelques corrections en plus de la faille de sécurité que contient la classe Snoopy de WordPress. On peut noter la correction de quelques chaines de texte non internationalisées et de bugs réellement mineurs.

La traduction française a été mise à jour pour cette version.

Quelques liens utiles :

Jeudi 4 septembre 2008 -

Sortie de WordPress Mu 2.6.1

Donncha, le mainteneur de WordPress Mu a publié il y a 2 jours la version 2.6.1 de WordPress Mu. Cette version est synchronisée sur la version 2.6.1 de WordPress, sortie il y a quelques semaines.

Cette mise à jour est fortement recommandée pour les administrateurs de WordPress Mu, elle corrige des bugs importants touchant la suppression des utilisateurs et des blogs. (la requête SQL est buggée et peut supprimer des tables non désirées…)

La mise à jour de WPmu 2.6 à 2.6.1 est très simple, il suffit d’écraser les anciens fichiers par ceux de l’archive WPmu 2.6.1.

La lise des modifications est disponible comme d’habitude sur le trac de WordPress Mu, mais comme le dit Donncha, ne réfléchissait pas… Faites une sauvegarde de votre installation et mettez-la à jour !

La version française est également disponible, pour cela rendez-vous sur le sujet habituel du forum.

Mercredi 6 août 2008 -

Sortie de WordPress Mu 2.6

Avec un peu plus d’une semaine de retard, je vous annonce la sortie du pack français de WordPress MU 2.6.

Pour rappel, WordPress Mu est la version multi blogs du logiciel de blog WordPress. WordPress Mu permet de faire fonctionner des portails comme WordPress.com ou Unblog.fr

Cette version de WPmu reprend, comme à l’habitude, les fonctionnalités de WordPress 2.6. Vous pouvez lire l’article de présentation de WordPress 2.6 pour prendre connaissance des nouveautés.

Voici la liste des modifications concernant WPmu:

  • Le numéro de version est désormais calqué sur celui de WordPress pour simplifier la compréhension.
  • La page d’inscription utilise désormais les marqueurs « Nonce » afin de réduire le SPAM et améliorer la sécurité.
  • Il est possible de définir la page d’inscription via le fichier de configuration
  • Ajout d’un marqueur « allowed_themes » pour filtrer la liste des thèmes
  • 2 nouvelles fonctions: get_id_from_blogname(), is_main_blog().
  • La fonction get_blog_details() peut désormais prendre soit le nom du blog, ou bien son ID.
  • Le premier article personnalisé, créé lors de l’installation du blog, fonctionne désormais à coup sur.
  • Le nom du blog est désormais filtré, même depuis la page d’administration de WPmu
  • Ajout des filtres « pre_site_option_*” et “site_option_*”, semblable au filtre des options
  • Possibilité d’ajouter des champs méta lors de la création d’un blog
  • Ajout d’un filtre « admin_header_navigation » pour le menu de navigation (en haut à droite) dans la console d’administration
  • La page d’inscription utilise désormais la valeur du « blogname » à la place du « blog_id » pour éviter les conflits avec les variables globales.

Vous devez mettre à jour vos plugins pour assurer la compatibilité avec le nouveau formulaire d’inscription de blog !

La version française est disponible sur le SVN.

La traduction française de WPmu reprend celle de WordPress 2.6, et la partie Mu celle de WPmu 1.5.1

S’il y a des erreurs, un email : traduction@wordpress-fr.net !

Dimanche 25 mai 2008 -

Sortie du pack français de WordPress Mu 1.5.1 !

Je suis a la bourre… je le sais, la version 1.5.1 est sortie il y a presque 10 jours ! Donc excusez-moi du retard !

Quoi de neuf dans la version 1.5.1 ?

Avant tout, cette version 1.5.1 de WordPress Mu est synchronisée avec la version 2.5.1 de WordPress.

WPmu profite ainsi des dernières évolutions, optimisations et correctifs de sécurité.

Mais pas seulement, la partie Mu de la console d’administration a été refondue pour correspondre au nouveau design. Il y a désormais un petit tableau de bord pour la partie Mu.

On peut également noter l’ajout du support des CSS. En effet, pour des raisons de sécurité (Faille XSS), le CSS n’était pas autorisé dans le passé, c’est désormais possible via un filtre mais ça reste expérimental ! (à tester donc)

Méthode pour mettre à jour depuis des versions antérieures

Si vous n’avez pas modifié de fichiers propres à WordPress MU, vous pouvez écraser votre version actuelle pour les nouveaux fichiers.

Mettez ensuite à jour vos blogs via la page de mise à jour de la console d’administration de WordPress MU.

N’oubliez pas non plus d’ajouter dans votre fichier de configuration les 2 constantes de sécurités. Une fois modifiée, vous et vos visiteurs devront se reconnecter à leur blog.

Un avertissement ne manquera pas de vous interpeller si ces constantes manquent à l’appel.Blogs 127.0.0.1 › Options générales — WordPress_1211726530214

Pack français

Le pack français, ainsi que sa traduction sont disponibles via le SVN.

Vous pouvez y contribuer, en nous remontant les erreurs et améliorations via l’email traduction AT wordpress-fr POINT net

Enfin en cas de problème, n’hésitez pas à aller sur le forum dédié à WPmu.

Dimanche 17 juin 2007 -

Le blog de Mozilla.com utilise WordPress Mu

Je viens de découvrir que le nouveau blog officiel de la Mozilla Foundation carbure grâce à WordPress Mu 1.2.1. Ce blog est ouvert depuis le 5 juin 2007. C’est donc vraiment récent.

Ce nouveau blog va permettre, notamment, à la communauté de Mozilla de s’exprimer. Il servira aussi de plateforme pour l’annonce des différentes mises à jour, des nouveaux développements et plus encore. Bref ! C’est tout le projet Mozilla dans sa globalité qui va pouvoir bénéficier de ce nouveau moyen de communication.

Plusieurs rédacteurs vont s’occuper de remplir ses colonnes et ce, sous la houlette de Mary Colvig, responsable Marketing de la Mozilla Foundation. WordPress Mu ayant été choisi, pouvons nous penser que des blogs officiels de développeurs (et autres participants du projet Mozilla) de la communauté verrons le jour bientôt ? L’avenir nous le dira…
En effet, je ne pense pas que le choix de WordPress Mu soit un hasard. Si, seul ce blog était prévu, je suppose que le choix se serait porté sur WordPress 2.2 et non WP Mu. Affaire à suivre…

Voici donc une nouvelle grande organisation qui fait confiance à une version de WordPress. C’est une initiative que nous pouvons saluer et dont notre communauté peut être fière.