Toute l'actualité de WordPress

mardi 1 novembre 2011 -

Canonical tag sur votre blog : ce qu’il faut vraiment savoir

Aujourd’hui (et après une longue période d’absence), je reviens pour vous parler d’un tag qui peut s’avérer pratique, surtout pour ceux et celles qui n’ont pas de grandes connaissances en développement : la balise canonical.

Concrètement, c’est quoi ?

L’objectif de ce tag est très simple : indiquer à Google, Bing ou Yahoo Search (qui est maintenant Bing) la version originale d’un contenu à considérer. Cela s’avère très pratique lorsque, par exemple, pour x ou y raisons, vous avez plusieurs fois le même contenu au sein de votre site, accessible via des URL différentes. Un développeur vous dira tout simplement de faire des redirections 301. En revanche, vous en tant que blogueur, ce genre de tâche ne vous parle pas. C’est alors qu’arrive le fameux canonical tag, pour faire comprendre au crawler des moteurs quelle version du contenu il doit tenir compte dans son algorithme et dans son indexation.

La déclaration du tag se fait comme suit :

  1. <link rel="canonical" href="http://www.monsite.com/url-de-la-source-d-origine">

Dans la pratique : retour d’expérience

Le canonical peut s’utiliser pour les duplications de contenus au sein d’un même site mais aussi entre 2 domaines différents. Par exemple, si vous partagez les contenus d’une catégorie de votre blog avec un site partenaire, il est tout à fait possible d’appliquer le tag canonique sur les versions dupliquées de vos contenus, à savoir celles qui sont chez le partenaire.

Lorsque le canonical tag est bien implanté, vous devriez normalement constater que les URL dupliquées de vos contenus disparaissent de l’index des moteurs. En tout cas, c’est le cas sur Google et ça permet au moteur de faire le ménage dans les résultats à indexer selon la requête utilisée… Tout en ne changeant rien du tout pour l’expérience utilisateur puisque cette balise est invisible à l’oeil nu. C’est pourquoi vous devez vous assurer que le système est bien implanté (des tags canonical mal renseignés peuvent tout simplement tuer le seo d’un site :) ).

Seulement voilà, il y a un bémol à cette « solution facile ». Comme je le disais au début de ce post, le canonical tag est un peu la solution « cheap » pour celui qui ne peut/sait pas faire de redirections 301… So what ?

En fait, bien que vous ayez intégré correctement votre tag canonical sur les contenus dupliqués et hébergés de votre site partenaire, Google peut quand même décider d’indexer ces versions de contenus, voire même parfois de les faire ressortir avant la source originale… Et ça, Google ne vous le dira jamais en face ! La raison est simple : un moteur classe les résultats de recherche selon plusieurs critères (sur Google, on en compte près de 500 à ce jour). Et certains critères pèsent plus que d’autres.

Un des critère qui peut vous nuire dans ce genre de situation s’appelle le « Domain authority ». En clair, cela signifie que, même avec des balises bien intégrées, Google peut choisir de faire ressortir les versions dupliquées de votre contenu chez le partenaire parce que le moteur considère que le nom de domaine a une plus grande autorité que le votre… Sympa n’est-ce pas ? Si vous souhaitez avoir un cas concret, je vous invite à lire un article sur les microformats et le tag canonical que j’ai publié suite à une expérience assez parlante que j’ai rencontré avec les tags canonical.

C’est sur que si vous êtes un petit blog inconnu, pas spécialement bien optimisé pour le SEO et que vous publiez l’un de vos article sur le journal LeMonde, le choix sera vite fait pour les moteurs concernant la version de l’article à conserver dans son index et ce, même avec un tag canonique.

Conclusion

En restant objectif, je vous recommande d’utiliser le canonical tag au sein d’un même domaine lorsque l’application de redirections 301 n’est pas disponible. Ainsi, le choix des autres critères de considération traités par les moteurs seront réduits à leur minimum et ils sauront considérer la version du contenu que vous souhaitez référencer.

Dans le cas de partage de contenus avec des domaines externes (qui vous appartiennent ou non), le mieux est de créer des règles noindex,follow plus brutales, mais qui sont toujours aussi efficaces depuis le début des années 2000. Une bonne vieille meta robot fera parfaitement l’affaire… En supposant que votre partenaire accepte car nous savons tous que le partage de contenus fait parfois parti des actions économiques qu’une entreprise se doit de faire pour pouvoir vivre !

mardi 25 octobre 2011 -

L’Hebdo WordPress : WordPress 3.3 – Hébergement – Performance

WordPress et Infomaniak

Infomaniak étant aussi notre hébergeur, cet article permet de dire que ce dernier est une bonne alternative pour un site WordPress.

WordPress 3.3 : la preuve en vidéo

Les versions beta sont arrivées depuis la semaine dernière, Aurélien nous montre en vidéo les dernières innovations de la prochaine mouture du CMS.

Améliorer la performance d’un site

Annie nous propose une série d’articles montrant comment améliorer les performance d’un site en prenant l’exemple de WordPress.

Des icônes pour les Types de Contenus Personnalisés

Si vous êtes adeptes des CPT (Custom Posts Types), voici un tuto qui vous sera surement utile : utiliser des icônes pour les différencier.

Best of de 50 extensions

Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé une petite liste… voici 50 extensions rien que pour vous.

Le thème au 50 widgets

Voici un thème qui intègre pas moins de 50 widgets… original !

vendredi 21 octobre 2011 -

WordPress 3.3 beta 2

La version Beta 2 de WordPress 3.3 est sortie.

Changement depuis la 1ère version beta :

  • Mise à jour du thème Bleu de l’admin
  • Réparation du support d’IE7 et de la technologie RTL
  • Amélioration du style du menu de l’admin
  • Intégration des pointeurs
  • Mise en place d’un texte de bienvenue sur le tableau de bord lors des nouvelles installations
  • Amélioration du style de l’aide contextuel
  • Modifications mineures de la barre d’administration
  • Corrections diverses de bugs

Consultez la page des changements  pour avoir tous les détails, et regardez l’annonce de la Beta 1  pour les informations concernant comment aider à tester la beta 2.

Téléchargez 3.3 Beta 2. Pour installer la version française, elle aussi en beta, récupérez les fichiers ici.

Rappelons que les versions beta sont diffusées pour réaliser des tests et sont donc en cela, souvent instables. Il est fortement déconseillé de l’installer sur un site en production.

mardi 18 octobre 2011 -

L’Hebdo WordPress : WordPress 3.3 – BuddyPress 1.5 – bbPress 2.0

WordPress 3.3 beta 1

WordPress 3.3 vient de sortir sous sa forme de première beta, si vous voulez l’essayer c’est ici. Comme toujours avec les version beta, il est recommandé de ne pas l’installer sur un site en production.

BuddyPress 1.5.1

BuddyPress poursuit son évolution avec la version 1.5.1. N’hésitez pas à mettre  à jour, cette mise à jour corrige un certain nombre de bugs répertoriés ici.

Comment sauvegarder et restaurer son site WordPress

Voici un tutoriel expliquant une façon de sauvegarder son site WordPress et la manière de restaurer cette sauvegarde. Instructif !

Intégrer bbPress 2.0

L’extension de forum bbPress 2.0 vient de sortir, voici maintenant comment l’installer sur son installation WordPress.

Redirection après déconnexion

Si vous souhaitez qu’un membre qui se déconnecte soit automatiquement redirigé vers la page d’accueil, il faut suivre ce modèle.

 

 

mardi 11 octobre 2011 -

L’hebdo WordPress : WordPress 3.3 – Astuces – Intranet

Résultat de test avec WordPress 3.3

Jane Wells fait un retour d’expériences utilisateurs sur la Pre-Beta de la version 3.3.

To Do list d’avant Beta

Voici ce qu’il reste à faire avant de lancer la beta de la version 3.3.

Le bug de la page blanche

Si vous avez déjà été confronté au bug de la page blanche dans WordPress, non pas par manque d’inspiration mais à cause d’un véritable bug système, SEOmix nous donne la marche à suivre.

Comment créer une metabox pour les types de contenus personnalisés

Smashing Magazine décrit la manière dont il faut s’y prendre pour réaliser des metaboxes avec ses types de contenus personnalisés.

Un intranet avec BuddyPress et WordPress

Comment réaliser un intranet dans son entreprise à l’aide de WordPress et BuddyPress, c’est sur WPMU.org

3 secrets pour réussir son site WordPress

S’il y avait 3 points à retenir pour son site WordPress, ce pourrait être ceux-ci.

10 astuces pour faire des thèmes de qualité

Voici 10 astuces pour les créateurs de thèmes désireux de réaliser des thèmes de haute qualité.

Drupal ou WordPress ?

Voici 5 questions à se poser quand on hésite !