WordCamp Paris, c’est fini : merci à tous !

Il m’a fallu du temps pour redescendre de la bulle créer par le WordCamp du samedi dernier, tout d’abord parce qu’il s’est continué le lendemain lors d’un verre au frais avec Matt et quelques vaillants camarades, mais également parce que le rush d’adrénaline avant et pendant le WordCamp ont été plus violent que la descente qui a suivit – en gros, j’ai mis quelques jours à m’en remettre.

Le tableau des ateliers du WordCamp 2009

On peut déjà juger des réactions sur ce WordCamp ici et là :

(nota : à chaque élément publié, merci d’utiliser les tags suivants : wordcamp, wordcampparis, wordcampparis2, et wordcampparis09 – et toutes autres variations qui vous feraient plaisir)

Voyant cela, j’aimerai gager que ce WordCamp fut un succès sur de nombreux points, et j’en suis très fier, mais il me faut avant tout remercier ceux qui ont rendu ce succès possible…

La Cantine
logo-cantineLa célèbre salle de co-working parisienne, lieu désormais attitré de nombreuses rencontres geeks et non-geek, reste l’emplacement idéal pour organiser un barcamp. Cette année encore, leur position centrale et leurs locaux bien répartis nous ont permi d’assurer le bon déroulement de notre WordCamp. Un salut tout particulier aux membres du staff de La Cantine qui se sont succédés sur-place pour s’assurer que tout se passait bien : Antonin, Paul et pour finir Marie-Noéline.

CreaSenso et WeSenso
CreaSenso

WeSenso
Non-content d’être les premiers sponsors a avoir répondu présent pour ce WordCamp (tout comme pour le précédent), CreaSenso nous a fortement aidé en prenant en charge cette année encore l’ensemble de l’aspect purement administratif de l’organisation du WordCamp – en gros, la facturation des autres sponsors d’un côté, et le règlement de nos frais de fonctionnement (location de La Cantine et confection des t-shirts) de l’autre.
Petit « disclaimer » : Cédric Borderie, patron de CréaSenso et WeSenso, est mon frère, mais cela n’enlève rien à son apport essentiel, tant financier qu’administratif.

Les autres sponsors : Pearson, Thomas Cook Voyage, 22mars et Noodle
Tout aussi essentiel fut l’apport de nos autres sponsors, sans qui ce WordCamp n’aurait tout simplement pas pu avoir lieu (ou alors, nous aurions eu à faire payer l’entrée, et il n’y aurait pas eu de t-shirts gratuits).

logo-pearson
Pearson, éditeur d’un excelllllllent livre sur le sujet qui nous intéresse (hum hum ;) ) a immédiatement répondu présent, offrant même 5 exemplaires dudit livre à distribuer comme nous le souhaitions – ce fut par tirage au sort parmi ceux inscrits sur le wiki.

Logo Thomas Cook
Le voyagiste Thomas Cook s’est récemment mis à bloguer avec WordPress, et a souhaité rendre à la communauté ce que WP leur a apporté, et nous ne pouvons que soutenir ce genre de réaction.

Logo 22mars
Logo Noodle
22mars et Noodle sont deux acteurs du web social et marketing, qui ont d’autant plus leur place parmi nos sponsors que WordPress est pour eux un outil du quotidien pour leurs projets Web – notamment pour 22mars, dont le site est hébergé chez wordpress.com . J’en profite pour remercier Fabrice Epelboin pour nous avoir mis en relation très rapidement avec ces deux sponsors.

Notre partenaire t-shirts : HocVolo
hocvoloDes t-shirts WordCamp, ont en a tous vu sur les photos Flickr des années précédentes : ce sont le plus souvent des variations du logo original, ou une création originale dans le meilleur des cas. Nous voulions quelque chose de frais et de très différent, et par le jeu des connaissances, nous sommes passés par l’équipe de HocVolo, dont le graphiste Loguy nous a réalisé une création de son cru, très créatif et même amusant. Matt, qui pourtant a roulé sa bosse en terme de WordCamps mondiaux, m’a dit qu’il s’agissait sans doute là du t-shirt de WordCamp le plus original qu’il lui ai été donné de voir. Merci donc à HocVolo et en particulier à Loguy d’avoir donné sa patte si particulière à notre WordCamp !
Par ailleurs, avoir un belle création graphique, c’est bien, mais l’avoir sur des t-shirts en vrai, c’est mieux. Grâce à la célérité de l’équipe de L’Atelier du Grand Chic, basé à Nantes (mais aussi à la saison des commandes de t-shirts, au plus bas en hiver ;) ), nous avons pu recevoir nos t-shirts parfaitement réalisés en un temps assez record. Nous ne pouvons que vous les recommander pour vos propres besoins…

positiontee

Matt Mullenweg
Nous avons eu la chance de tomber sur un mois assez fort en WordCamps : Matt se rendait déjà au WordCamp Jena le samedi 14 en Allemagne, puis au WordCamp India à Delhi les 21 et 22 septembre. Nous avons donc pu l’accueillir en travaillant de concert avec Maya d’Automattic afin de régler tous les problèmes pratiques et d’échanger de bons procédés – notamment quelques bonus pour les participants, sous la forme de stickers, badges et crayons…

Matt par gd6d

Matt par gd6d

Last but not most certainly not least : VOUS TOUS !
Nous avions une date, une salle, des sponsors, des t-shirts et même une guest-star. Mais tout cela n’aurait jamais fait un WordCamp sans la présence de nombreux participants ! Nous avons largement dépassé le nombre d’inscrits sur le wiki, et le nombre de présents sur-place – au point de craindre de devoir en refouler quelques-uns, un barcamp ne pouvant décemment pas s’organiser dans de bonnes conditions à La Cantine avec plus de 100 personnes…

Quelques notes sur les ratages
Comme je ne suis pas du genre à mettre de côté les bêtises, j’aimerai revenir sur certaines d’entre elles faites durant ce WordCamp, afin de servir de pense-bête pour les générations futures :

  • S’y être pris trop tard pour annoncer l’idée : l’année dernière, nous avions annoncé le WordCamp un mois à l’avance, ce qui nous a permit tout juste de boucler les sponsorings une fois le jour du WordCamp venu – et donc, pas de t-shirts. Cette année, nous nous y sommes pris environ 2 mois à l’avance, et n’avons pu envisager la commande des t-shirts que moins de 3 semaines avant le début des hostilités. 3 semaines, c’est déjà très court pour mettre en place un graphisme, imprimer 100 exemples dans différentes tailles, et recevoir le (lourd) carton, alors imaginez en plus qu’à partir du moment où les t-shirts étaient validés par l’imprimeur, plus aucun sponsor ne pouvait obtenir sa place mythique dans le dos d’iceux… Bref : pour avoir l’esprit tranquille, il faut prendre de l’avance, et donc s’y prendre au moins 3 mois avant la date annoncée. Nous tenterons d’agir ainsi pour le prochain…
  • S’y être pris trop tard pour annoncer le dîner du samedi soir, et surtout le pot du dimanche midi : le dîner n’a été annoncé que quelques jours avant, soit, mais surtout le WordCamp s’est terminé sans que quiconque sache où et quand se faisait le MeetUp du lendemain. D’où article de dernière minute, pour au final nous être retrouvés à 4 (dont Matt).
  • Avoir rendu la matinée optionnelle : l’année passée, les participants ont rempli le tableau en fin de matiné, puis sont partis déjeuner tandis que le staff s’occupait de trier le tableau, donc d’organiser la journée en fonction des désirs émis. Cela semblait être une bonne méthode, donc nous avons fait la même chose cette année. Le problème est qu’au final, certains participants ne sont simplement pas venus le matin, laisser le soin aux plus matinaux de remplir le tableau. A l’origine, nous voulions que Matt ouvre le WordCamp avec sa présentation (avantages : tout le monde vient dès le début, et les gens intéressés uniquement par Matt laissent les autres barcampeurs barcamper pendant l’après-midi), mais quand il nous a indiqué ne pouvoir être là que dans l’après-midi, nous aurions dû du coup prévoir au moins une mini-conférence avec une tête d’affiche locale (ou même le staff WP-FR, pourquoi pas ?) afin de ne pas donner l’impression aux lèves-tôt qu’ils auraient aussi bien fait de rester au lit…
  • Ne pas avoir dès le début profité de tout l’espace : l’une des salles ne disposant pas de table, nous avons décidé de moins l’utiliser, en n’y mettant que les sessions non-techniques ou les discussions pures. Résultat, la première heure était celle avec le plus de participants présents (forcément), mais également le moins de salles dans lesquelles se répartir (3 sur les 4), et donc beaucoup trop de gens dans certains ateliers.
  • Ne pas avoir pensé logiquement : l’un des ateliers avait pour thème « Accessibilité et handicap ». Vu qu’elle était en concurrence avec d’autres sessions techniques, nous avons décidé de la mettre dans la salle sans table. Qui se trouve être la salle dite « du haut ». Accessible uniquement par un escalier. En colimaçon, l’escalier. « Accessibilité et handicap ». Comme disent les jeunes de nos jours : OMG EPIC FAIL!!!1!
  • Ne pas avoir proposé des exemplaires du livre en libre consultation ou même à vendre : plusieurs fois pendant le WordCamp, des participants sont venus me voir pour me demander s’il y avait moyen, donc, de feuilleter ou même acheter le livre sur place. De fait, Pearson nous avait proposé de faire venir un « libraire volant », mais vu le nombre d’inscrits pour la taille du lieu, il nous a semble contre-productif d’occuper 2m² dans le seul but de nous rendre millionnaires (ahem). Si je reste convaincu de la justesse de ce raisonnement, reste que 2/3 livres en libre accès n’auraient sans doute pas été de trop.
  • Ne pas avoir placé de jalons autour de la présentation de Matt : je ne veux pas dire par là que nous aurions dû limiter le temps de parole de Matt, mais qu’une fois sa présentation faite, nous aurions dû soit déplacer les conversations entre Matt et ses interlocuteurs dans la zone « lounge » de La Cantine, soit spécifier une durée précise de questions/réponses. Dans les faits, les ateliers ont eu du mal à reprendre après cette présentation, à cause de la sympathique anarchie qui régnait dans la salle principale.

Quelques notes sur les réussites
Mais faisons-nous plaisir et rappellons tout de même ce pourquoi les participants sont repartis de bonne humeur du WordCamp :

  • La bonne humeur : le tutoiement était de mise, les conversations sont allées bon train, de nombreux échanges d’infos et d’adresses ont été faits, et c’est bien là le principal !
  • Les goodies : outre les t-shirts offerts à tous les inscrits sur le wiki, Maya d’Automattic nous avait fait parvenir une grosse enveloppe pleine de « schwag », dont le contenu a eu un succès certain si l’on en juge par le simple fait qu’il n’en restait plus à la fin :)
  • WPFR : nous avons (enfin !) levé le voile sur un projet très important pour la communauté, durant la dernière session de la journée. Une béta sera bientôt lancée, et vous en saurez plus dès lors !
  • …à vous de nous dire le reste dans les commentaire !

Bref, je vais arrêter là ce post, car je pourrai continuer d’écrire sur ce WordCamp pendant longtemps (ce qu’on appele une blogorrhée :) ).

Merci à tous, et rendez-vous au prochain WordCamp !

L'auteur :

Mainteneur de la traduction en français de WordPress. Son blog perso.

Informations annexes à l'article

Cet article a été publié le Mercredi 11 février 2009 à 0:54 et est classé dans Blog, WordCamp.

Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0.

Les commentaires et pings sont fermés.

Article lu 10 529 fois.

Méta

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...Loading...
Imprimer cette article Envoyer cet article à un ami

12 commentaires

  1. Kola Mutama 12/02/09 - 12:52

    C’était super!
    Pour la photo tu peux la retrouver via ce lien http://is.gd/jh9k sur Flikr.

  2. Une organisation du tonnerre selon moi :)

    Merci encore !

  3. Merci pour avoir rendu possible cette journée instructive et riche de rencontres et d’échanges.

  4. Merci pour les jolis propos me concernant, c’était fun à réaliser et surtout (ce que tout illustrateur souhaite) une confiance et une liberté totale de réalisation. Donc merci à toi Xavier.

  5. J’ai déjà assez largement commenté mon point de vue sur le forum, mais quelques mots en réaction à … tes réactions !
    1/ j’ai trouvé que nous étions tout de même assez nombreux le matin. Que tout le monde ne soit pas là en permanence, ça ne me paraît pas choquant, et il me semble que le matin, nous étions assez nombreux pour lancer le programme (et puis les absents ont toujours tort).
    C’est plutôt après le discours de Matt que ça s’est un peu trop radicalement vidé, à mon avis.

    2/ C’était un plaisir de voir Matt, en effet, mais je pense que sa présentation aurait gagné à être un peu plus « punchy » (plus courte et surtout plus axée sur le présent et l’avenir de WP : comment fonctionne la communauté mondiale, quelles améliorations pour WordPress et son écosystème (wp.org, wp.com, etc.)

    3/ On trouve toujours des esprits chagrins pour râler mais je pense en effet que quelques exemplaires à vendre du bouquin (et un exemplaire de démo, yep), ç’aurait été bien.

    4/ la question de l’espace disponible me paraît un point délicat pour l’organisation du WCP3 !

    5/ Pour le dîner du soir, faut quand même laisser un peu de place à l’improvisation, non ?!

    Mais en résumé : chapeau pour l’organisation, Xavier !

  6. Je seconde CUI dans toutes ses objections.
    J’ai préféré la session 2008 car nous étions beaucoup moins nombreux.
    Pour 2010 il faudrait essayer de trouver un lieu avec plus de salles de manière à pouvoir se réunir en plus petit comité (sans doute plus facie à dire qu’à faire hein)
    Cela dit j’y reviendrais où que ce soit.
    Yann.
    Mon CR : http://wordpress-tuto.fr/retou.....s-2009-665

  7. Bonjour,

    Moi aussi j’ai bien aimé cette journée, même si je partage le fait qu’il était un peu inutile de venir à 11h, il y avait le plaisir de discuter et déjeuner avec quelques fans ;D

    Perso j’ai trouvé la conf de de Matt sympa, et l’organisation très bien.

    Par contre c’est vrai que pour les confs, souvent fois c’était un peu décousu, on allait dans les généralités ou dans l’hyper pointu. J’aurais préféré une formule 1 ou 2 intervenants qui déroulent une Prez/mode d’emploi/cas pratique, avec débat et Q/R à la fin.

  8. Merci pour cette excellente organisation et l’accueil chaleureux :-)

  9. Oh, je suis dégoooûûûûtéééé !!! :( J’étais là au premier Wordcamp, j’avais adoré, c’était bien stimulant et intéressant. Et voila, je ne viens plus pendant quelques mois sur .fr et hop, un second WC avait été organisé. Snif.

    Sinon, content du succès du second opus.

  10. excellent article, ça fou les boules!

  11. Je n’ai pas pu assister à ce wordcamp mais promis l’an prochain j’y serai !

  12. même si je partage le fait qu’il était un peu inutile de venir à 11h, il y avait le plaisir de discuter et déjeuner avec quelques fans , J’étais là au premier Wordcamp, j’avais adoré, c’était bien stimulant et intéressant.

Les commentaires sont fermés.

écrire un commentaire